Problématique définitionnelle du mot « entreprendre » Perception de l’entrepreneuriat

Posté par banak le 20 avril 2012

Illustration :

« L’amour est l’entreprise la plus répandue dont la mesure de la rentabilité est immensurable satisfaction émotionnelle que le cœur, l’âme, le corps, et la raison savourent éternellement »

La drague comme projet à entreprendre et solution d’un besoin ;

L’aspiration d’une femme une entreprise mystérieuse ;

Entreprendre :

Le dictionnaire Larousse le définit comme un verbe transitif qui signifie « le fait de commencer l’exécution de … (quelque chose) ». Pour comprendre juste que le mot entreprendre signifie faire l’action, agir c’est-à-dire se mettre à exécuter une tâche dont n’importe quel but. Entreprendre n’est pas un concept que nous affecterons le droit de propriété à un secteur quelconque de la vie, en toute chose dans la vie, l’homme entreprend.

La seule et véritable raison pour la quelle l’homme à quitté son état primitif pour être le savant que nous voyons aujourd’hui est qu’il a entreprit. Les colonisateurs ont entreprit des voyages pour venir en Afrique, certains africains se sont illustrés dans la lutte pour nous doter du peux de libertés dont nous jouissons sous l’appellation « d’indépendance ».

A chaque fois que l’on veut accomplir quelque chose dans la vie, on entreprend et cela depuis la recherche du petit déjeuner à la position qu’on adoptera pour dormir sur le lit. Tous nous sommes entrepreneur seulement la question est : Dans quel domaine illustrons-nous nos talents d’entrepreneurs ??? La réponse à cette question vous donne une classification parmi le commun des mortels. Ben Laden dans le business du terrorisme, Michael Jackson a entreprit dans le business de la music et Nelson Mandela dans le business de la politique et vous ???

Selon les auteurs :

Rudi Lack dans 101 principes pour savoir diriger dit « les entrepreneurs sont visionnaires et proposent des solutions »

Entreprendre ce n’est pas rêver de construit un nouveau « world Trade center » alors qu’il n’ya pas d’hôpitaux dans nos villes. Entreprendre ce n’est pas de vouloir voyager en gros porteurs avec une piscine dans l’avion alors que vous ne disposez même pas d’un aéroport digne de ce nom. Entreprendre ce n’est pas paraître ou faire quelque chose, la réelle entreprise c’est celle qui résous les problèmes les plus immédiats de votre environnement et qui sait s’adapter avec l’évolution du besoin.

Inconnu : «  entreprendre c’est saisir la valeur associée aux opportunités d’affaires »

Un entrepreneur c’est un calculateur rapide, il calcul aussi bien le profit que le risque. Tel un parieur dans un casino, l’entrepreneur c’est celui qui joue avec les cartes qu’il a et mise pour le plus profitable des résultats dans la mesure de la probabilité tout en assumant les risques.

L’entrepreneur c’est celui qui  évalue une affaire, il fait une proposition de mise et il assiste si non engage les réalisations à fin de surveiller le résultat. C’est souvent le cas dans les reprises d’entreprise, les entrées en capital mais aussi parfois dans les créations d’entreprise.

On a au Sénégal des commerçants qui cessent d’exister après l’exécution d’un marché. Il y a un appel d’offre qui sera officiel dans un mois, il est au courant, il constitue rapidement une SA ou SARL avec deux copains, avec la rapidité des formalités d’entreprise, dès que l’offre paraît, il postule et s’il gagne le marché il l’exécute puis passe à autre chose si non il attend d’autres opportunités.

Les réputés de la saisie d’opportunités à risques sont des financiers en bourse qui chaque fois doivent faire un pari sur un instrument, un marché ou une monnaie pour garder la valeur de leur bien croissant à court, moyen ou long terme souvent symbolisé par les actions. Ils font des placements sur les grosses mises parfois à très gros risque, sur des marchés fortement concurrentiels alors qu’un seul ordinateur en panne suffit pour convertir leurs milliards en millions.

Entrepreneuriat comme clé du développement africain :

Tu crois que … ??? Vous pensez que … ??? Es ce que je pourrais … ???  « Les seuls limites à vos réalisations de demain, ce sont vos doutes d’aujourd’hui » Théodore Roosevelt. Quelqu’un dont j’ignore l’identité et que Mr Gueye (DG de l’Ecole Internationale des Affaires au Sénégal)  paraphrase toujours dit «  l’audace a du génie et quoi que tu puisse faire entreprend ». Dieu, le plus grand entrepreneur qui puisse exister, qui a crée le monde avec cette parfaite harmonie, mais combien de gens se détourne de Dieu ??? Imaginez quel courage il a fallut à Dieu pour crée un monde où jusqu’à nos jours ces propres créatures refusent de l’adorer !!!

Le développement n’est pas le fruit d’un hasard ni la récompense à une attente mais le résultat d’un effort comblé par la bénédiction de Dieu. Robert Papin écrivait « il n’y a de classe dirigeante que courageuse » si l’on manque de courage pour entreprendre et gagner nos libertés, rassurons nous que nos fils vivront encore l’esclavage ;  si l’on manque de courage pour bâtir une maison, ne soyons pas surpris de terminer nos vis en locataire ; si l’on manque de courage pour aller vers notre rêve, on ne le vivra jamais.

La réussite des états unis, n’est pas le fruit d’une classe politique, ni une richesse du sous sol mais le courage et l’audace de ses hommes qui chaque jour que Dieu fait essaient d’accomplir ce que les autres ont peur d’entreprendre. Ce sont les business man qui ont construit les Etats-Unis d’Amérique et les politiques ne sont venus que réguler, assister et accompagner.

Si nous sommes africains écoutons ceux de nos pères qui nous invitent à relever ce défis à fin que demain notre Afrique soit Une Afrique. On n’aura jamais les finances nécessaires, d’accord mais les moyens et les occasions nous devons les saisir car c’est sa qui fait la différence et tout mercaticien sait que la différenciation est la stratégie qui assure de manière certaine la réussite.

 

 

 

Alliamore A. NKABA

RC à BANAKPLURIELS

Junior Manager EIA

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

La gestion du temps ; discerner l’important de l’urgent !!!

Posté par banak le 19 février 2012

Toute la science de management doit son efficacité à un facteur très indispensable : le temps. Le temps en management est donc un élément très important aussi important que la survie de son entreprise ou son efficacité en dépendra. Plusieurs théories de management attribuent à cet élément une place capitale dans la mise en place des stratégies. Qu’es ce que le temps ??? Comment et combien le temps impact-il dans la gestion de son entreprise ???

Le temps, devrions nous encore le définir, bien sûr que oui le temps est un terme qui par ses unités (une unité de mesure de temps) nous permet de quantifier la durée de vie de tout ce qui existe. Ainsi l’heure et le jour sont ses unités de mesure principales. Par exemple pour illustrer le temps : «  Dieu vit que la lumière était bonne et Dieu sépara la lumière des ténèbres, il appela la lumière jour et il appela les ténèbres nuit. Ainsi il y eut un soir et il y eut un matin ; ce fut le premier jour » (Bible louis second genèse1 :3-5). Le temps est donc grandement marqué par le levé du soleil et son couché, pour ne pas dire le jour et la nuit.

L’impact du temps dans la gestion d’entreprise, nous dirions plutôt le conditionnement de la gestion en fonction du temps. S’il fallait résumer le management, nous pourrions définir le management comme une fonction rationnelle dont le dénominateur serait le temps, et le reste des variables occuperaient la partie du numérateur. Le temps serait alors un polynôme qui ne s’annule jamais mais qui influencera toute la fonction selon ses variations. « On va maintenant arrêter un peu les mathématiques »

La bonne gestion du temps est une quête incessante du bon gestionnaire dans la mesure où la Planification est l’un des principes majeurs sur le quel repose la gestion. Le gestionnaire en chef est toujours à la recherche de la maîtrise de cet élément de la fonction qui conditionne la performance de son savoir. La mise en place des stratégies et toutes les autres pratiques du manager ne valent rien si elles ne sont pas exécutées dans les temps…

Comment dompter cet aspect de notre métier ??? Comment réduire son influence sur nos activités ??? Comment maitriser le temps ??? Car tout apparaît que « le temps perdus ne se rattrape jamais ». Sans faire un cours complet de gestion du temps, deux astuces à partager avec vous : l’important et l’urgent. L’efficacité d’un manager du siècle présent réside globalement dans sa seule capacité à gérer son calendrier en fonction de ces deux mots : important et urgent. Savoir donc distinguer une chose importante d’une chose urgente, c’est là l’efficacité.

Important Urgent
Oui Non
Oui A B
non A’ B’

 

La plupart du temps le manager aura devant lui des situations, mais pour décider efficacement et avoir l’impression de gagner du temps, il faut savoir placer toutes les situations dans ce tableau ci-dessus.

A= situation urgente et importante

A’= urgent mais pas important

B= important mais pas urgent

B’= pas important pas urgent

Le choix est désormais au manager d’user de son bon sens pour choisir quelle situation réglée avant une autre.

La meilleure façon de gérer son calendrier, c’est de faire une liste de tâches par ordre d’importance et de ne faire de saut de tâche sous aucun prétexte. Suivre sa feuille de route le mieux possible. Ne jamais reporter à demain, car demain est un autre jour avec ses besoins à lui.

Certainement, et à  la lumière de tous les développements autour de la question, ces trois petits astuces vous donneront de quoi dire j’ai mon temps.

Publié dans Management | Pas de Commentaire »

Il paraît que chater sur internet a ses vertus !!!

Posté par banak le 15 janvier 2012

Il est difficile pour des cultures fondamentalistes ou trop modeste de s’imaginer toutes les bontés des atouts des nouvelles technologies surtout concernant les plates formes de discussion instantanée. La fonction de chat souvent mal perçue (surtout en Afrique). Bien que les jeunes s’y donnent à cœur joie, les plus conservateurs ou personnes âgées ne manquent de trouver toutes les justifications possibles pour ne voir en ces pratiques que les résultats de sa mauvaise utilisation.
Etre sur internet, naviguer ou chater sont des pratiques qui ont longtemps rencontrés des obstacles culturels ou idéalistes. Heureusement que la nature humaine est faite de telle sorte que la curiosité nous emmène toujours là où on nous reproche d’aller. Ne voyez pas en cet article la volonté de maquiller les méfaits de ces plates formes de chat, mais la simple reconnaissance de ses vertus. Elles font partie des fruits de notre intelligence qui nous permettent de nourrir nos moments.

La frustration, le repli sur soi, la peur, la méfiance… tellement des choses qui sont à l’origine de la destruction de la société. Il s’agit là des caractéristiques des pathologies qui poussent les psychologues à évangéliser sur la bonne humeur. Face aux obstacles de société, en culture et tradition ; face à la faiblesse émotionnelle des uns ou physique des autres, l’outil de discussion instantanée peut être d’une efficacité notable. Cela ne touche pas spécifiquement une catégorie de classe sociale mais toutes les personnes sur terre, de la femme aux foyers au chef d’état en passant par les puissants hommes d’affaires.
Nous pourrons nous éterniser ici s’il faut citer les bien faits d’une conversation libre et sans tabou. Ces outils constituent souvent des canaux de communication à faible coût (skype, …). Pouvoir converser, discuter avec autrui (peu importe la nature de votre relation), aussi virtuelle que soit cet échange, cela donne une certaine satisfaction que seul ceux qui l’ont déjà vécu partagerons avec enthousiasme.

Un jeune entrepreneur à Dakar nous confia il y a peu :
Je travaille plus de 11 heures par jour sur un projet depuis 8 mois. Mes sorties ont été restreintes, mes communications aussi. Mon budget est devenu plus séré que l’espace entre mes dents. Résultats : isolation, quand quelqu’un me visite (ce qui est rare) ou quand je croise quelqu’un dans la rue plus rien d’autre dans ma bouche que mon projet ou mon entreprise car disais-je ; je dois me vendre. J’avais un envie de sortir prendre de l’air  de temps en temps mais j’avais tout fait personnellement pour m’empêcher cela. Donc soit je terminais mes journées à penser au travail de demain soit à penser aux difficultés que je surmonte avec l’aide de Dieu. Un bon jour pendant que je cherchais une activité hors activité ordinaire, j’ai décidé de me rendre sur une plate forme de discussion. Alors là le cours de ma journée fut teinté de rose et mon visage rayonnait à nouveau, par ce que j’y ai croisé une fille sympa (Chelly bb) qui me fit rire comme je ne l’avais pas fait il y a 5 mois au moins. Comme quoi : « chater a ses vertus ».

Publié dans Divers | 2 Commentaires »

Entreprendre c’est manager le risque !!!

Posté par banak le 11 janvier 2012

Bon nombres d’entrepreneurs ne mesurent pas souvent les conséquences de leur engagement. Il est plus aisé de s’imaginer PDG d’une entreprise que d’en construire une de ses propres mains. Robert papin écrivait dans son livre Stratégie pour la création d’entreprise 9ème édition « si vous ne voulez pas faire des choix, si vous refusez de prendre des risques, alors ne soyez pas dirigeant et prenez plutôt votre retraite dans une communauté religieuse au Tibet ». Le risque, pensez vous vraiment qu’il est possible d’investir sans le risque ???

La science de entrepreneuriat n’est pas une chose aisée à définir vu la complexité des paramètres qui la composent et son étendue. Mais néanmoins nous conviendrons qu’entreprendre se comprends par le fait de mener un ensemble d’actions visant à atteindre un objectif précis. Précisons ici que nous ne parlons pas d’entreprendre dans le sens large du terme, mais nous spécifions le traitement de ce concept sur la problématique de la création d’entreprise. La création d’entreprise est une belle aventure mais nombreux sont ceux qui n’atteignent pas le bout du tunnel. Près de 50% d’entreprises disparaissent 5 ans après leur création. Il existe un chemin entre l’idée et la société commerciale. Ce sont les composants de ce chemin qui séparent l’échec de la réussite. On pourrait ici citer donc des facteurs comme la connaissance, la compétence, l’audace, la fougue, … Bien des qualités emmènerons une idée à murir pour prendre la forme d’un projet et devenir une entreprise. Mais le manager aura un adversaire de taille à gérer de manière continue et régulier : le risque.

Le risque, lui aussi peut être perçu comme le pas entre l’échec et la réussite. C’est l’écart qui sépare les deux bords d’une crise. Le dictionnaire Larousse le définit comme « un inconvénient possible ». Caractérisé par des paramètres dont la maitrise n’est jamais parfaite, la gestion du risque reste un défit de taille pour tout manager. Il est conditionné le plus souvent par le temps, les enjeux ou le pour et le contre mais aussi et surtout par l’aptitude du dirigeant à analyser les situations de crise qui réveil ces risques. Le risque remet toujours le manager en cause et avec lui tout son système de gestion, ce qui installe souvent une crise dans la société peu importe sa taille. Il peut s’agir d’un entrepreneur sur le web (Freelance internet) ou d’une responsable de salon de coiffure tout comme le responsable client d’une banque ou PDG de Microsoft.

Entrepreneur, de l’idée à la création de votre entreprise, et pendant son développement ; le risque vous accompagnera toujours et tout le défit que vous devez vous donner c’est de le manager. Gérer le risque au mieux qu’on peut, conditionne la réussite d’une aventure. Les dimensions de risques qu’on affronte forge notre expérience et nous prépare à plus grand. C’est la gestion du risque qui fait la performance d’un gestionnaire et sa valeur. « Le véritable respect connait le courage du risque » dit Thérèse tardif. Évaluez, et faites des choix toutes les fois qu’il va le falloir dans les temps nécessaires, ne les reportez pas et ne croyez pas que les choses se résoudront elle-même.

Publié dans Management | Pas de Commentaire »

L’Afrique et son économie, que dit 2012 !!!

Posté par banak le 11 janvier 2012

Il va falloir remonter depuis la crise des Subprimes aux états unis en 2008. Au cours de la dernière décennie, la crise des crédits aux états unis avait plongé le monde dans un climat de trouble et de méfiance générale. Cette attitude c’était presque généralisée et les états africains avaient réagit assez positivement à cette époque. Les économies africaines ont survécu sans trop de peines. Mais un plus grand danger menace les économies africaines en cette année : la stagnation des économies en Europe.

La carte d'AfriqueEn effet depuis cette crise de 2008, une chose entraînant une autre, l’Europe c’est retrouvé dans une situation financière délicate avec des déficits budgétaires considérables. La Grèce à payer le premier le prix de l’imprudence dans la zone euro. Les investisseurs ont décidé de plier bagage. Cela à réveillé tous les acteurs de l’union qui ont tous décidé de remettre les pendules à l’heure, car tous les facteurs de croissance vont vers le rouge si cela n’est pas déjà le cas. Une seule formule pour toute la zone bleue, les politiques d’austérité. Il faut économiser pour renflouer les caisses de l’état ; voici donc ce qui guide désormais la zone européenne.
En dehors de la chine pays émergent et des états unis de manière particulière, les plus grands importateurs du continent africain sont nos chers amis de l’histoire, l’Europe. L’Europe avec la France en premier et le reste derrière ont une part importante dans le commerce en Afrique. La méfiance des économies européenne va directement impacter sur les économies en Afrique sur le volume des échanges et sur la valeur des échanges ; entre les deux continents, le taux de trafic connaîtra certainement une baisse considérable au courant de cette année. Entre les deux partenaires nous assisterons aussi à la difficulté à honorer certains engagements comme des subventions à verser, ce qui représente une marge de manœuvre importante pour le continent africain. Cette crise concerne Directement la zone CFA en priorité et les autres zones par ricocher.

La directrice du FMI en personne, Christine Lagarde a prédit une année difficile pour l’Afrique en 2012.  Nous savons tous que ce qui touche à la monnaie touche au commerce et quand le commerce à mal à l’estomac, c’est toute l’économie qui est malade et donc si la prudence ne nous guide pas, on se retrouvera plus que malade car ne l’oublions pas; l’Afrique traîne un mal de tête depuis plus de 6 décennies.  Pour que nos économies subsistent et perdurent face à la crise et au-delà, le principe fondamentale de toute réussite est des plus simples : Rigueur et performance.

Publié dans Accueil | Pas de Commentaire »

Jeux gratuit!!!

Posté par banak le 11 novembre 2011

Le travail oui et encore le travail. Mais un peu de distraction je pense que c’est une chose qui fait du bien et vraiment du bien à notre santé. Voici un site de jeux gratuit très intéressant sur le web. ce qui veut dire que se donner une petite distraction comme jouer au jeux de billard par exemple sa fait du bien.

Bonne suite à vous!!!

Publié dans Accueil | 2 Commentaires »

Les premiers pas de BANAKPLURIELS

Posté par banak le 24 octobre 2011

Comme nous le savions tous déjà, BANAKPLURIELS; cette société sénégalaise de webmarketing ou e-marketing a démarré ses activités depuis juillet dernier sous la direction de son président directeur général Alliamore Mr NKABA ATSAMA . Quel avancé depuis trois mois et quelle lecture faire de cette société de téléservices ou agence web??? Un simple paragraphe pour résumer de manière brève les trois mois d’activités.

Tous ce que nous voyons de BANAKPLURIELS aujourd’hui c’est un site vitrine présentons ses services sous le nom de domaines: www.dakar-téléservices.com. Mais par ailleurs de grand projets se développent dans les locaux des programmeurs et des emarketeurs de banakpluriels. On rapporte aussi une stratégie de pénétration qui prévoit des lancements à partir de la fin de cette année d’un produit tous les mois. Une compagne e-mailing démarrera le Mardi 25 octobre 2011.

Sur son site nous pouvons d’ores et déjà consulter ses trois domaines de compétences qui sont le webmarketing, le webmastering et le télémarketing. Mais nous pouvons aussi remarqué la présence du télétravail qui n’est pas un service mais une méthode de travail permettant aux entreprises ou particuliers de partout ailleurs de pouvoirs sous-traiter avec banakpluriels où qu’ils soient quoi qu’ils veulent. Dans cette optique banakpluriels entend proposer surtout aux entreprises européennes une solution doublement économique. la décentralisation en télétravail rien de plus facile pour épargner pour les sociétés européennes ou particulier en recherche de solution de délocalisation ou offshore.

Les ambitions sont grande parait-ils; suivant lès ensemble!!!image de marque de banakpluriels

Publié dans Accueil, Divers | 1 Commentaire »

Un pas de plus

Posté par banak le 30 août 2011

BANAKPLURIELS sur le point de signer un contrat significatif pour le lancement effectif de ses activités avec le groupe EIAMGRH. Nous vous rappelons que BANAKPLURIELS est une entreprise naissante.

Entreprise  sénégalaise de télétravail, spécialisée dans les télé-services notament dans l’e-marketing et le webmastering. Avec BANAKPLURIELS, construisez-vous une e-réputation compétitive et reconnaissez l’importance du marketing internet. Les services de télétravail de BANAKPLURIELS assurent pour vous des missions à distance et solutions de travail par internet. Société de télétravail, télésecrétariat, traducteur multilingues, secrétariat à la carte à domicile ou sur site, assistance administrative, assistance commerciale, assistance comptable, assistance à la création d’entreprise, …; services de télémarketing, e-réputation, l’e-mailing, social marketing, référencement web, … Banakpluriels, votre solution aux e-services!!!

 

Alors nous pouvons donc vous rassurer que bientôt le monde des téléservices au Sénégal goutera de plein fouet le déséquilibre d’une concurrence engagée.

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

SA Bouge chez Apple

Posté par banak le 19 août 2011

Un de nos géant, non gigantesque plate forme va probablement subir un mouvement alors ouvrant les yeux pour calculer les effets.

Selon les informations du blog All Things Digital, Andy Miller, le vice-président de la publicité sur mobiles d’Apple, est sur le point de quitter son poste. Il est le cofondateur de Quattro Wireless qui a été racheté par Apple l’année dernière pour 275 millions de dollars. La plateforme publicitaire fut ensuite fermée pour laisser la place à la régie iAd lancée il y un peu plus d’un an.   Lire la suite!!!
 

Publié dans Management | 2 Commentaires »

Une école, Une mission et Une vision!!!

Posté par banak le 19 août 2011

Nombreux quittent l’Afrique à la recherche de la connaissance, Plusieurs s’installent en Europe,…au point où la France a basée toute une compagne présidentielle sur l’immigration choisit qui fut un élément  major contre la socialiste Ségolène Royale une des rares qui savait que l’Afrique a une histoire…

Voici une école, je parle par expérience:

 »Former les managers du 21e siècle implique l’innovation. Nous faisons plus que fournir à nos étudiants un programme et des contenus pédagogiques reconnues par les entreprises et l’enseignement supérieur. Nous encourageons et accompagnons l’engagement, l’initiative, l’implication. » lire la suite!!!

 

En lisant cet article et demandez vous les critères de classement. APrès une étude que je compte publié dans moins d’un mois, vous conclurez avec moi qu’en Afrique, berceau de l’humanité; nous avons plus que nous pouvons trouver ailleurs. Comme ces continents vieux ou nouveaux on été construit mieux notre Afrique sera construit.

Un enfant de l’Afrique l’a dit,  »… l’étape de la formation est crucial » (Singuila:quel chemin dois-je prendre); alors formons nous chez nous à fin que nos réalités ne nous échappent pas, mais que nous y apportons des véritables réponses. L’Afrique est l’épouse des africains, alors ne croyez pas aux thérapeutes opportunistes mais à Dieu qui peut Tout.
 
 

 

Publié dans Divers | Pas de Commentaire »

12
 

plan vie |
FATHEC |
Sacré bordel. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Z.I.N.C
| Blog à part
| H.OUSSAMA